Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

UN SEUL BUT

Par dessus les continents, notre match pour la dignité

Actu, émotions et souvenirs

Actu, émotions et souvenirs

LA PORTE DE L'ENFER

Posted on April 25, 2020 at 1:20 PM

L’enfer n’était qu’un mot avant que je n’ose ouvrir la porte de la prison de Bukavu en 2013 avec notre ami Adrien, aumônier.

Quelle révolte et désolation : détenus affamés au point d’en mourir, promiscuité provoquant des épidémies telles que choléra, tuberculose, plaies infectées.... ce matin est détenu est amené sur une civière au quartier des malades en hypoglycémie grave !!! Son ventre est un trou et il n’a que la peau sur les os. Son regard est celui d’un moribond .... il ira rejoindre les 100 autres malades et dormira par terre à même le sol car aucune couverture ...nos cartons bananes quand ils sont trop abîmés deviennent des matelas de fortune : maigre consolation.

Avec mon ami docteur et l’infirmier nous assistons à la fabrication de la bouillie : en fait ce sont des paquets de biscuits BP5 vitaminés et hyper caloriques que les prisonniers pillent et mélangent ensuite avec de l’eau dans de gros bidons.

Puis on place des bacs en plastique sur la table et on puise une tasse= 1 portion dans cette bouillie grisâtre. Les prisonniers au stade de malnutrition sévères font la queue et après la pesée médicale faite par des infirmiers, ils viennent 1 à 1 prendre leur portion de survie . Les emballages en carton serviront de cuillère ! Quand on a RIEN, on est créatif. Les regards changent au fur et à mesure des cuillerées et ils reprennent vie.

Mon cœur se serre de voir leur état général: saleté, état cutané effroyable , plaies infectée , odeur insoutenable par manque d’eau. La violence est permanente et c’est au fouet et coups de bâton que l’on punit les fautifs. Sans l’engagement et soutien quotidien de l’équipe de l’aumônerie, les morts se compteraient par centaines!

Nous visitons ensuite les malades atteints de plaie. Ils sont entassés dans des pièces minuscules et sans lumière, dans une chaleur étouffante. Certaines plaies sont presque guéries grâce au matériel spécifique envoyé. Dans une pièce d’isolement, un jeune homme gît à terre. Il a été amputé d’un doigt ce matin. Un panaris est l’origine mais le grand malheur est que le patient a préféré la médecine traditionnelle et son doigt s’est infecté et nécrosé .... les autres prisonniers se sont cotisés pour réunir la somme de 50$ pour cette amputation. Même dans le pire des malheurs on est solidaire. Lors de notre visite, j’entends : Jambo - bonjour Da Véro ! Certains prisonniers se souviennent de moi et sont très reconnaissants du soutien d’Un Seul But, soit médical ou sportif ou dans les ateliers de couture et scolarisation. Peu de mots mais tout est exprimé dans les regards.

Je ne ressors jamais indemne de cet endroit de souffrance et non respect des droits humains, mais je m’engage de poursuivre notre mission auprès d’eux.

Bukavu, février 2020

Categories: Emotions

Post a Comment

Oops!

Oops, you forgot something.

Oops!

The words you entered did not match the given text. Please try again.

1 Comment

Reply Haroldalask
6:18 AM on June 25, 2020 
prekybos technika pwrtrade prekiautojas atsiliepimai pwrtrade sÃ?â??kmÃ?â?? pajamos pwrtrade sÃ?â??kmingi prekiautojai